Ethanol E85

Le bioéthanol est un biocarburant produit, en France et en Europe, à partir de céréales (blé, maïs…) ou de betteraves à sucre, et destiné aux moteurs essence. Le bioéthanol est le biocarburant le plus utilisé au monde.

Le bioéthanol est un biocarburant que l’on incorpore à l’essence tandis que le biodiesel est incorporé au gazole.

 

Le bioéthanol est le seul carburant liquide pour moteurs essence qui soit renouvelable et immédiatement disponible puisqu’il est produit à partir de matière première végétale, aussi appelée biomasse. D’où l’appellation bioéthanol faisant référence à l’origine vivante végétale et non fossile de ce carburant. Les betteraves et les céréales absorbent le CO2 de l’atmosphère en quantité importante, lors de leur croissance grâce à la photosynthèse. Elles sont ensuite transformées pour

produire du bioéthanol, incorporé dans les essences. Le CO2 rejeté dans l’atmosphère lorsque le moteur fonctionne correspond au CO2 absorbé lors de la croissance de la biomasse.

 

L’E85 est un carburant composé de 65% à 85% de bioéthanol en incorporation directe, et d’essence SP 95. Il a été reconnu comme carburant au Journal Officiel du 1er juin 2006, et la commercialisation est autorisée depuis le 1er janvier 2007. Les voitures FlexFuel fonctionnent au Super éthanol E85 ainsi qu’à tous les carburants essence. Il est disponible dans plus de 360 stations-services en France.

 

 

Avantages :

 

L'éthanol permet de réduire de manière significative la pollution d'un véhicule essence : 42.6% de CO2 en moins et deux fois moins de Nox.

L'indice d'octane plus élevé (106 à 85% d'éthanol) apporte du couple et donc une sensation de puissance accrue.

La baisse de température de combustion (jusqu'à 150° de moins) est très appréciée par les moteurs turbo qui deviennent ainsi plus performants et plus fiables.

Son tarif très attractif, permet, malgré une surconsommation de 20% par rapport au SP95, une économie de 40% à 50% de votre budget carburant, suivant le prix du Bioéthanol à la pompe dans votre secteur. Par ailleurs, son prix n'est pas soumis aux fluctuations de celui du pétrole.

Pour les entreprises, pour les VP, le taux de récupération de la TVA est le même que pour le gazole (80%).

Enfin, la consommation d'éthanol contribue à la création de nombreux emplois en France et pèse positivement dans notre balance commerciale.

 

Inconvénients :

 

Le nombre de pompes distribuant du Super-éthanol a dépassé le nombre  de celles équipées pour du GPL et devrait, très certainement continuer à se développer dans les années à venir. Cependant, dans quelques départements les pompes continuent à se faire rares.

Par ailleurs, l'éthanol n'aime pas le froid. C'est pour cette raison que l'E85 n'existe en fait que les 4 mois d'été. Le reste de l'année, la proportion d'essence augmente et peut atteindre 35% l'hiver et vous aurez donc du E65 dans votre réservoir. De plus, pour palier aux démarrages plus difficiles, notamment dans les régions froides, les boîtiers de qualité disposent d'une sonde de température externe et une gestion spécifique. Malgré tout, certains moteurs demanderont 2 ou 3 coups de démarreur le matin en période froide.

L'utilisation de l'E85 comme carburant entraînant une légère surconsommation, l'autonomie de votre véhicule s'en trouve naturellement réduite. De plus, les ordinateurs de bord calculent la consommation et l'autonomie restante selon l'information fournie par le calculateur ou ECU. Aussi, ces informations se trouvent faussées en cas de pose d'un kit éthanol, mais heureusement pas la jauge qui, elle, est mécanique.

Enfin, certains systèmes Start & Stop équipant les voitures modernes peuvent devenir inopérant en raison de la température moins élevée du moteur.

 

La mécanique :

 

Beaucoup de moteurs acceptent un pourcentage important d'éthanol. Cependant, en pleine charge, la sonde Lambda ne corrigeant plus le mélange, le risque de casse est notable. De plus, les démarrages à froid seront plus laborieux. D'où la nécessité une reprogrammation moteur.

 

Ethanol permet de tourner plus pauvre du coup le Ratio AIR/ESSENCE n'est plus correcte.

Tourner trop pauvre peux entraîner la casse moteur !

En ce qui concerne les joints, il faut savoir que la quasi-totalité des voitures n'utilisaient plus de matière naturelle comme le caoutchouc et pouvaient donc accepter de l'éthanol dès les années 90 et même 80 pour les japonaises.

Contrairement aux idées reçues, la carburation à l'E85 ne dégrade pas le pot catalytique, au contraire, elle allonge sa durée de vie grâce à une combustion beaucoup moins carbonée. Par ailleurs, l'abaissement de 150 ° environ de la température des gaz d'échappement, fiabilise nettement les turbos.

Afin d'éviter la formation d'acide formique, il est conseillé, par simple mesure de précaution, de rapprocher un peu les espacements entre les vidanges moteur. Mais le risque est totalement anecdotique en Europe car l'éthanol produit est anhydre contrairement au Brésil où il peut y avoir 4% d'eau, d'où la nécessité de moteurs spécifiques pour ce marché.

Pour les kits et les reprogrammations dites flexfuel, en cas forte charge moteur (remorquage lourd, déplacement très chargé avec de fortes côtes...), il est indispensable de repasser à l'essence, afin d'éviter de se retrouver à la limite des injecteurs et de risquer que le mélange soit trop pauvre entraînant un risque de casse moteur.

Enfin, pour les voitures anciennes, il est fréquent de devoir changer la sonde lambda, souvent fatiguée, et la crépine de la pompe, en raison des saletés accumulées avec le temps au fond du réservoir.