Relais

Avec relais

A quoi ça sert ?

Avec un relais on sépare électriquement le circuit de commande et le circuit de puissance, le relais jouant le rôle d’un interrupteur de forte puissance commandé par un interrupteur de faible puissance qui utilise des fils de plus petit diamètre. Moins de chute de tension, moins de dégradation des contacts des interrupteurs, moins de surchauffe de fils que des avantages.

Lorsque que l’on arrête de commander un relais et que son contacteur se coupe, il se créé un pic de tension élevé (voir courant de self) pouvant entrainer des dommages aux calculateurs et autres organes électriques.

Il faudra pour éviter les problèmes toujours les préférer aux relais sans protection.

 

Comment contrôler les relais en automobile ?

Puisque qu’un relais est composé d’un circuit de commande, d’un circuit de puissance et sur certains d’une protection il pourra être réalisé des contrôles sur le relais lui-même, mais aussi contrôler dans la prise du relais que commande et puissance arrivent bien.

 

Contrôle du bobinage de commande sur le relais.

Le moyen le plus simple est d’écouté le claquement du relais lorsque celui-ci est commandé, mais si on veut vraiment vérifier le plus simple est encore l’ohmmètre.

Enlever le relais de son connecteur

Identifier les bornes ce commandes sur le relais (85 86)

Avec le multimètre positionné en ohmmètre contrôler la valeur de résistance entre ces 2 bornes.

Vous devriez récupérer une valeur de résistance qui peut varier d’un relais à l’autre, mais dans tous les cas si vous obtenez comme valeur OL (Open Line) c’est que le bobinage de commande est coupé et que le relais est HS

Il existe des testeurs de relais sur les marketplaces, il se relie directement sur les bornes de la batterie via 2 pinces croco.

 

Contrôle de la partie puissance sur le relais, (partie interruptrice du relais)

Enlever le relais de son connecteur

Identifier les bornes servant pour la puissance sur le relais (87 30 ou 87a 30)

Avec le multimètre positionné en ohmmètre contrôler la valeur de résistance entre ces 2 bornes.

Vous devriez récupérer OL (Open Line) entre 87 et 30 signifiants que le contact est bien ouvert. Si ce n’est pas le cas c’est que le contact est resté collé, est que le relais est HS.

Attention cependant à bien identifier les bornes du relais entre 87a et 87 et bien considérer la position des contacts du relais.

 

Contrôler la diode de protection d’un relais

Il vous suffit d’une batterie, de 2 fils et d’une ampoule de veilleuse.

Effectuer le branchement,
Borne+ de la batterie >>Borne 85 du relais
Borne 86 >>Borne de l’ampoule
Borne de l’ampoule >> Borne – de la batterie
L’ampoule ne s’allume pas

Inverser les fils sur la batterie
La lampe s’allume

La protection du relais est bonne

Si ces 3 contrôles sont ok, le relais est bon il ne reste plus qu’à contrôler sur le connecteur que commande et puissance sont bien présents.

 

Contrôle de la puissance sur le connecteur

Déposer le relais de sa prise

Contrôler que l’on a bien la tension batterie dans les bornes du connecteur correspondant aux bornes 87 et 30 du relais (contact mis sur le véhicule).
Si vous avez la tension batterie, le circuit de puissance arrivant sur le relais est OK,
Sinon il faut rechercher à l’aide du schéma électrique et tester un éventuel problème sur le faisceau.

 

Contrôle de la commande sur le connecteur

Pour vérifier la commande, il faudra que le contact ait mis le relais enlevé, et l’accessoire concerné activé. (Par exemple si vous contrôler la commande du circuit phare il faudra allumer les phares

Avec votre multimètre en position voltmètre mettez-vous dans le connecteur du relais entre 85 et 86 vous devez avoir la tension batterie, et quand vous coupez l’accessoire (par exemple les phares vous passez à 0V. Si ce n’est pas le cas il vous faut contrôler votre circuit de commande.