Court-circuit

Court-circuit

Court-circuit :

Le système électronique qui équipe no véhicule, transporte de l’électricité de nombreuses façons et un court-circuit peut facilement interrompre le flux d’électricité du véhicule.

Le système électrique d’un véhicule est divisé grossièrement en différent capteur et actionneur, capteurs oxygène, capteurs de luminosité, les commutateurs, capteurs de vitesse, etc…).

Les actionneurs peuvent être des moteurs ou des lumières ou similaires.

Définition :

Commutateur : Appareil destiné à modifier les connexions d’un ou plusieurs circuits électriques.

  • Un circuit de capteur typique (Température du liquide de refroidissement du moteur).

ECT -> Capteur de température du liquide de refroidissement du moteur.

ECM -> Module de commande du moteur « Calculateur ».

ECM envoi une tension de référence de 5V à l’ECT, qui change de résistance en fonction de la température.  

Un moteur froid donc une température froide ECT va renvoyer une résistance plus élevée, donc moins de tension à l’ECM.

Un moteur chaud donc une température chaude, ECT va renvoyer une résistance plus basse et proportionner, donc une tension plus élevée à l’ECM.

  • Un circuit d’actionneur typique (Optique).

Un optique inclut, le câblage de la batterie, des fusibles et des relais, l’interrupteur de phare, de l’ampoule du phare, puis de retour à la batterie.

L’interrupteur des phares et toujours alimenté, mais n’alimente pas les phares tant que le conducteur n’a pas actionnée l’interrupteur.

Types de courts-circuits :

Il existe deux types de court-circuit :

  • Court-circuit a la terre « Court-circuit à la masse »,
  • Court-circuit à la puissance « court-circuit au plus ».

Court-circuit à la masse :

Un court-circuit à la masse fait référence à un courant circulant du circuit électrique vers la carrosserie du véhicule (Le moins est l’ensemble du châssis et carrosserie du véhicule).

Un court-circuit à la masse peut provoquer la fusion de fusibles, d’ampoule, de capteur, de micromoteur, actionneur, etc… Dans les différents cas cela peut-être une défaillance ou un manque.

Les fils peuvent se frotter et perdre leur isolation, au contact de la carrosserie ou du moteur.

Exemple : Lors d’un passage à la valise de diagnostic une erreur a été détecter (Capteur de suralimentation court-circuit à la masse).

Attention cela peut-être plusieurs causes !

  • Capteur défaillant,
  • Capteur manquant,
  • Câblages endommagé ou défaillance du connecteur.

Ne pas oublier la partie mécaniques, une défaillance du turbo et ou de la géométrie variable, fuite sur l’ensemble de la suralimentation peut-être en cause.

Exemple de l’optique, un fil usé peut-être court-circuité à la masse, ce qui provoquer la fusion du fusible de l’optique, protégeant ainsi le circuit de la surchauffe « surtension », mais éteignant les phares. Le fusible a pour rôle de protéger et d’isolé !

Court-circuit au plus (à la puissance) :

Un faisceau de câbles, avec de nombreux circuits à proximité, un court-circuit à la panne de courant est possible. Dans ce cas, les fils écaillés ou coupés rentrent en contact les uns aux autres, permettant ainsi au courant de circuler là ou ce n’est pas prévu.

Un ensemble de fil écaillés et ou sectionner se touche cela peuvent provoquer différent type de panne. Dans ce cas plusieurs fils d’alimentations seraient en contact.

Plusieurs fils en contact par inadvertance peuvent provoquer différente panne et ou dysfonctionnement.

Exemple, allumer les phares pourrait envoyer du courant au klaxon ou enfoncer le frein pourrait illuminer les feux de recul.

Cause d’un court-circuit :

Plus ou moins le type de circuit, le bon fonctionnement est assuré tant que e câblage est intact, mais tout circuit peut être interrompu de nombreuses façons.

  • Dommages causés par les rongeurs,
  • Fils de frottement,
  • Installation de mauvaise qualité,
  • Dégâts accident,
  • Dégâts dus à l’eau,
  • Câblage sectionner,
  • Surtension,
  • Etc. …

Comment trouver un court-circuit :

Tracer un court-circuit prend du temps et de la patience, pour commencer, vous aurez besoin d’un EWD pour votre véhicule, d’une lampe témoin et ou d’un multimètre, ainsi que les documentations électriques du véhicule. Tout d’abord, identifiez le circuit que vous regardez. Vous devrez voir ou il passe, par quels connecteurs il passe et de quelle couleur sont les fils.

Exemple panne des feux de positions :

  • Vérifier l’état des ampoules,
  • Vérifier l’état du connecteur « prise de raccordement à l’ampoule »,
  • Localiser le ou les fusibles des feux de position,
  • Vérifier le ou les fusibles des feux de position,
  • Vérifier le ou les commutateur « relais »,
  • Vérifier l’ensemble du faisceau électrique,
  • Vérifier l’actionneur.

Résumer de l’intervention, l’ensemble des ampoules et les connecteurs sont en bonne état.

On va allumer les phares et tester si le connecteur des feux de position est alimenté, pour cela connecter la lampe témoins à la masse du véhicule et positionner la lampe sur le fils d’alimentation de puissance. A ce stade la lampe ne s’allume pas, par sécurité on test le second fils idem…

Donc pas d’alimentation arrivant au connecteur soit à l’ampoule qui empêcherai donc de s’illuminer.

Localiser et vérifier visuellement et ou a la lampe témoin le fusible concerné, tester le fusible a la lampe témoin pour cela connecter la lampe témoin a la masse du véhicule et positionner la lampe à chaque borne du fusible concerné.

  • Borne de gauche la lampe s’allume,
  • Borne de droite la lampe ne s’allume pas.

Le courant de puissance circulant dans la borne gauche, ne parvient pas à la borne de droite cela est une fusion du fusible.

Remplacement du fusible de même Ampérage et résultat les feux de position fonctionne.

La panne est du tout simplement a la fusion du fusible, la fusion est surement du a une mauvaise manipulation ou autre, si le fusible fusionne automatiquement, un court-circuit est permanent.